Paris à vélo, d’une rive à l’autre

A Paris, à vélo, on dépasse les voitures… et l’on traverse la capitale d’Ouest en Est en quête de quartiers-villages, de vestiges historiques et de petits secrets bien cachés.

Du bois de Boulogne au pont de Bir-Hakeim

Point de départ rive droite avec le bois de Boulogne, l’un des poumons verts de la capitale. Une fois franchie la porte de la Muette, voici Paris intra-muros. D’emblée, trois curiosités méritent un arrêt : le jardin du Ranelagh, salle de bal en plein air sous la monarchie, le musée Marmottan-Monet, qui expose les chefs d’œuvre de peintres impressionnistes (Monet, Renoir, Pissarro…), et l’allée Pilâtre-de-Rozier, d’où s’effectua le premier envol d’une montgolfière avec des hommes à bord, en 1783. Un peu plus loin, en contrebas, la rue Berton est l’un des rares vestiges de l’ancien village de Passy.

Au numéro 24, la maison qui fut celle de Balzac vaut le coup d’œil, mais ce sont avant tout la chaussée pavée, les hauts murs recouverts de végétation et les lampadaires rustiques de cette rue étroite et sinueuse qui lui confèrent un charme fou, hors du temps. Juste avant de passer sous le viaduc du métro aérien, savourez une petite pause au musée du Vin, étonnamment situé… rue des Eaux ! Le pont de Bir-Hakeim mène ensuite sur la rive gauche de la Seine, qu’il faut longer jusqu’à la tour Eiffel.

De la tour Eiffel aux Invalides

Vous voici au pied de la Grande Dame. Là, oubliez la foule et repérez les deux petits lacs bucoliques et la cheminée de briques, élément clé de la machine à vapeur qui alimentait à l’origine l’ascenseur de la tour. Le parc du Champ-de-Mars, avec ses vastes pelouses et ses longues allées, représente le centre névralgique du quartier du Gros-Caillou, aux bâtisses Art nouveau (rue Cler, avenue Rapp). Il aboutit à l’Ecole militaire, à l’impressionnante façade à colonnes, que l’on contourne pour rejoindre les Invalides. Depuis la prestigieuse avenue de Breteuil, la perspective sur l’immense dôme doré qui recouvre l’église (dans laquelle se trouve le tombeau de Napoléon) est spectaculaire.

Autour du Quartier latin

La balade se poursuit au fil de la Seine, puis dans le quartier Saint-Germain, au gré des boutiques d’antiquaires et d’artisans d’art, des hôtels particuliers cossus et des porches dissimulant des allées privées et des petits espaces verts raffinés. Le jardin du Luxembourg offre une exquise parenthèse : partez à pied le long de ses allées ombragées. Admirez statues et fontaines. Asseyez-vous pour rêver, refaire le monde ou lire un roman, à l’instar des étudiants du Quartier latin. Il faut réenfourcher votre vélo pour ensuite rejoindre le boulevard Saint-Michel et grimper jusqu’à la façade monumentale du Panthéon (où reposent les grands hommes de l’histoire de France), puis sillonner les venelles de la montagne Sainte-Geneviève (rue des Fossés-Saint-Jacques, rue Rollin…), la place de la Contrescarpe et la rue Mouffetard. Il y a là quelques belles pentes à gravir, mais le décor historique du quartier vaut tous les efforts ! Par la rue Monge, vous pourrez pénétrer (à pied) dans les arènes de Lutèce, édifiées au IIe siècle par les Romains.

Etape suivante, le jardin des Plantes, très prisé des Parisiens qui viennent en famille admirer les parterres botaniques, les serres tropicales, ou encore le Muséum d’histoire naturelle et sa fameuse Grande Galerie de l’évolution. Encore un petit détour par le groupe hospitalier de la Pitié-Salpêtrière, fréquenté en leur temps par Freud et Charcot – une véritable ville dans la ville avec sa très belle chapelle et ses pavillons construits à partir du XVIe siècle – un coup d’œil aux Docks, Cité de la Mode et du Design, puis vous traversez le pont de Bercy, qui vous ramène rive droite.

Le quartier de Bercy

Le bâtiment du ministère de l’Economie et des Finances qui prend pied dans la Seine, puis la salle de spectacles AccorHotels Arena mènent tout droit au parc de Bercy, un petit bijou verdoyant. Allez admirer les maisons en pierres de la rue de Bercy, toutes identiques. Au niveau de la cour Saint-Emilion, les anciens chais classés transformés en boutiques et restaurants sont devenus un incontournable lieu de shopping et de flânerie pour les Parisiens. Dans la foulée, traversez les voies de chemin de fer et remontez la rue des Meuniers jusqu’au bois de Vincennes, dernière étape au vert de cette traversée de Paris.

Photos : Paris Tourist Office (Amélie Dupont ; Marc Bertrand x 2 ; DR ; Sarah Sergent), Paris Bike Tours, Paris Tourist Office (Daniel Thierry ; Amélie Dupont ; Daniel Thierry ; Daniel Thierry ; Amélie Dupont).

Office du tourisme de Paris (rubrique Vélo) : www.parisinfo.com

Paris Bike Tour (visites guidées à vélo) : www.parisbiketour.net

Article reformaté pour le web, parution initiale dans le magazine Altitude, 2016.

Laisser un commentaire